Panier0 Article

Votre panier est vide

LIVRAISON OFFERTE à partir de 12 bouteilles ou de 250€ d'achat.

AOP, IGP & VDF

Pas toujours évident de s’y retrouver pour les consommateurs entre toutes les catégories de vins.

Pour faire simple, il existe des AOC ou Appellations d’Origine Contrôlée. Celles-ci ont été créées dans les années 30 pour lutter contre les fraudes très répandues dans le vin à l’époque. C’était le CNAO, le Comité National des Appellations d’Origine qui naissait le 30 juillet 1935, sous l’égide du sénateur Capus. Une dizaine d’années plus tard, en 1947, le célèbre INAO voyait le jour. Cet Institut National de l’Origine et de la Qualité existe toujours et concerne également les produits alimentaires.

Aujourd’hui, une AOC ou une AOP (Appellation d’Origine Protégée, son équivalent, au niveau européen) répond toujours à cette notion d’origine, afin de protéger le nom d’un produit qui répond à tous les critères d’élaboration dans une aire délimitée et dans le respect d’un cahier des charges très strict (exemple : types de cépages autorisés, rendement maximum à l'hectare, pratiques viticoles, taille…)

En 2019, il y avait 363 AOP/AOC vins et eaux-de-vie officiellement reconnues par l’INAO et 74 IGP viticoles. Ces dernières, les Indications Géographiques Protégée, sont une dénomination européenne qui remplace l’appellation française « Vin de Pays ». Leur cahier des charges existe aussi mais se veut plus souple, avec des zones géographiques plus amples et davantage de libertés laissées aux vignerons.

Enfin, les VDF ou Vin de France, demeurent les plus ouverts aux souhaits des vignerons qui peuvent utiliser les cépages de leur choix, assembler des millésimes ou même des cépages de différentes régions. Lorsqu’il n’y a pas d’indication géographique sur l’étiquette, d’autres mentions comme le millésime ou le ou le cépage(s) peuvent être un repère pour le consommateur. Dans les vins bio, en biodynamie ou dits naturels, on assiste depuis quelques années au développement de ces cuvées qui ne sont plus en appellation ni en IGP. Différentes raisons à cela : déjà parce que le vignoble ou une partie de celui-ci peut être dans une zone qui n’est pas dans l’aire d’appellation, donc pas sur un terroir classé. Il peut aussi s’agir d’un vigneron qui a envie d’assembler plusieurs de ses cépages dont certains ne rentrent pas dans le cahier des charges d’une appellation et ne sont donc pas autorisés en AOC ni en IGP.

Donner naissance à une cuvée en VDF permet beaucoup de liberté et certains le revendiquent bien volontiers ! En revanche, il existe également des cas où les cuvées en appellation ont été « déclassées », parce que l’INAO a rejeté leur agrément. De célèbres vignerons ont défrayé la chronique avec ce type de déclassement, qui leur était imposé, la commission d’agrément ayant jugé telle cuvée trop ou pas assez, selon leurs critères internes de comité de dégustation. Et là, ce n’était pas le choix du vigneron !

En théorie, les vins AOC seraient donc au sommet de la pyramide de qualité ? Non. AOC ne rime pas forcément avec qualité ! Cela témoigne plus dans les faits de l’authenticité de l’origine du vin et de sa typicité. En effet, la qualité, elle, est toujours liée au travail du vigneron. Ainsi, ne vous arrêtez pas uniquement à une appellation car vous pourriez passer à côté de superbes vins. Il faut parfois savoir sortir des sentiers battus pour faire de belles rencontres !

Livraison
Dans toute la France en 24/48h
Sourcing
Vignerons rencontrés et vins goutés
Des prix justes
Rémunérateurs pour les vignerons
100% labellisés
Tous nos vins sont à minima en Bio
Engagement
1% de notre CA reversé à des associations